Rechercher
  • Danaë Renard

Le récit d’un destin hors normes booste des étudiants

Les étudiants de Paris Dauphine ont eu l'opportunité de rencontrer le pilote du Rally Dakar, Axel Alletru


Une chute à la réception d’un saut et le jeune prodige du motocross Axel Alletru voit son rêve lui échapper. Il devient paraplégique à 20 ans. Comment faire face ? C’est le récit plein d’espoirs qu’il déploie devant des centaines de yeux étudiants, usés par leur quotidien sous cloche et les perspectives d’avenir qui rétrécissent. Une visioconférence qui redonne de la force.


Est-ce que je vais remarcher ? C’est la première question qui a fendu les lèvres d’Axel Alletru de retour en France, sur son lit d’hôpital. Un peu plus tôt en Lettonie, lors du championnat du monde de motocross, le jeune athlète affronte une bosse plus forte que lui, la bosse qui déterminera du reste de sa carrière. Derrière leurs écrans, des étudiants et des étudiantes en économie ou en mathématiques l’écoutent avec attention. Coupe de surfeur, regard vert et déterminé, timbre enthousiaste : on pourrait penser Axel Alletru inébranlable. Mais les jeunes ne sont pas dupes, ils devinent la silhouette du fauteuil roulant et ils imaginent la brutalité d’une telle épreuve à l’aube d’une vie.


Cette année en France et partout dans le monde, il a fallu apprendre à vivre avec la pandémie de coronavirus. Une situation pour le moins insolite, flippante et grotesque lorsqu’on repense à quelques uns de nos comportements lors de la première vague. Au fond, les étudiants de l’Université Paris-Dauphine ne peuvent s’empêcher de trouver une résonance entre la trajectoire stoppée nette d’Axel Alletru et la leur. On l'a beaucoup répété : c’est dur d’avoir vingt ans cette année. JKO Sports a aussi voulu organiser cette rencontre pour leur permettre d’échapper un peu à leur quotidien confiné. “Ce n’est pas moins de 150 étudiants qui ont pu assister à la réunion et le ressenti fut pour l’écrasante majorité, plus que positif. Ces derniers ont été conquis par le discours de l’athlète et se sont sentis compris et investis dans les diverses interrogations soulevées par le sportif” affirme Claire Margotteau, Vice Présidente de l’AS Dauphine.


La mission handicap de Paris Dauphine a aimé l’idée de cette conférence et c’est grâce au soutien de Bpifrance, partenaire sur ce projet, que l’événement a vu le jour. Amélie Leussier (chargée de mission handicap Dauphine-PSL) raconte : “L'événement était aussi une réelle opportunité de mettre à l'honneur les engagements associatifs étudiants dans un contexte très perturbé, de sensibiliser au handicap et de valoriser le soutien de Bpifrance auprès de la Mission handicap de Dauphine-PSL mais plus largement des initiatives en lien avec le handicap.” Pour elle, aucun doute, la webconférence ‘Sans rancune la vie’ d’Axel Alletru “a retenti au sein de la communauté étudiante."


Car Axel Alletru s’est battu comme un diable contre l’inertie de ses jambes, contre le découragement. Il s’est battu à tel point qu’il a déjoué les pronostics médicaux. Avec des béquilles, des attelles, il parvient à remarcher. Et même, il décide de plonger à nouveau dans le sport, au sens propre comme au sens figuré puisqu’il se met à la natation handisport. Nouveau challenge : les JO paralympiques de 2016. Pierre Dumont, (agent de l'Université Dauphine-PSL) ne cache pas son impression : “le parcours hors norme d’Axel Alletru est une leçon de vie sur le dépassement de soi. Son récit est, je pense, une véritable source d'inspiration pour tout le monde, aussi bien les personnes en situation de handicap que les « valides » !" En plus de finir 12 fois champion de France, Axel signe également un titre de champion d'Europe et établit des records de distances à plusieurs reprises. Malgré son accident, il n’abandonne pas le sport de haut niveau.



Parmi les jeunes qui assistent à la conférence, il y a des sportifs et des sportives qui ne peuvent plus se retrouver comme avant sur les terrains ou dans les gymnases. Et à qui ça manque énormément. Accepter cette situation ne va pas de soi, renoncer à sa passion, même pour un temps, génère de la frustration. Alors forcément, les réussites sportives d’Axel et son combat pour continuer à se dépasser physiquement malgré son handicap, ça leur parle et les touche. “En tant que vice-présidente de l’Association Sportive de l’Université Paris-Dauphine, j’ai eu le plaisir de pouvoir collaborer avec JKO Sports dans le cadre d’une web conférence en avril dernier. (...) J’ai été séduite par leur proposition consistant en l’intervention d’un athlète handisport auprès des étudiants afin que ce dernier retrace son parcours mais évoque également d’autres thématiques plus que pertinentes de par la période compliquée que nous traversons.” explique Claire Margotteau.


Son amour des sports mécaniques conduit Axel vers le rallye en ssv, qui ressemble au motocross mais sur un véhicule de 4 roues, et vers le buggy. Pour la première fois depuis son accident, il se mesure contre des personnes valides. Sa motivation le conduit à relever un nouveau défi : le Paris-Dakar. En 2020, il devient le premier pilote handicapé à remporter cette course mythique. Un exploit qui laisse un peu incrédule…



Qui n’aime pas les histoires de résilience et de courage ? La prochaine, on espère de tout cœur pouvoir la partager en face à face, dans une vraie salle où les chaises raclent le sol et où le public (même masqué) peut s’exprimer facilement. Et ce n’est pas Claire Margotteau qui dit le contraire : c’est avec entrain que nous espérons renouveler une telle expérience et si possible cette fois-ci, en présentiel.”



Danaë pour JKO Sports


33 vues0 commentaire