Rechercher
  • Danaë Renard

Comment rapprocher ses équipes à l'ère de la visioconférence et du tout digital ?


Le confinement reste un souvenir plutôt pénible, et pourtant, par moments, l’expérience a aussi produit de beaux élans de solidarité et d’inventivité. L’équipe de SVP Groupe a même réussi à suer et à se distraire de concert malgré les écrans interposés et grâce à Mathieu Thomas, l’athlète que soutient l’entreprise pour les Jeux paralympiques de Tokyo. Ce champion de parabadminton de l’agence JKO Sports a su fédérer autour d’une pratique sportive… plutôt décalée. Et très 2020.


Soirée annuelle de SVP Groupe qui a présenté le partenariat avec Mathieu Thomas.
Soirée annuelle SVP Groupe en 2019 avec la présence de Mathieu Thomas

Qui connaît vraiment son collègue ? Quelques brefs échanges autour d’un café trop serré ne vous lieront pas particulièrement avec ‘Sonia du sixième’ ou ‘Patrick de la compta’. Alors qu’une épreuve sportive, si. Et ce n’est pas Denis Brogniart qui dira le contraire ! “Au départ je ne m'imaginais pas capable de faire ce que j'ai fait. Mais l'équipe m'a vraiment poussée et accompagnée à chaque instant. C'est une superbe expérience” témoigne Mélanie, experte paie.

Squats, burpees, pompes… Quatre équipes de 43 collaborateurs se sont filmées en train de réaliser une série de mouvements sportifs. On en a décompté 172 033, précisément, ce qui est assez vertigineux. Plus de 300 vidéos ont également été partagées sur les réseaux sociaux internes de l’entreprise. Une implication massive ! Chaque enchaînement rapporte des points et c’est Mathieu Thomas, quintuple champion de France de parabadminton, qui assure le bon déroulé de la compétition. Trouver la motivation pour faire du sport durant ces étranges et anxiogènes semaines n’étaient, il est vrai, pas toujours évident. Mais quand c’est un athlète de cette trempe qui vous stimule et que vos propres collègues vous encouragent, ça devient tout de suite plus accessible ! Gisèle, experte Chimie et HSE le confirme : “je n'aurais jamais cru faire autant de squats ou de jumping Jack en si peu de temps ! Merci à ma super team de m'avoir transmis sa motivation dans ces conditions de confinement très spéciales.”


Sans compter les maillots et les entraînements personnalisés que chacun gagne en fonction de son classement (1h de badminton avec Mathieu Thomas pour comprendre ses routines de performance et même… le défier !), le projet a créé un sentiment de cohésion fort entre salariés. Pour Guy, directeur des Projets et Organisations, c’est “un beau moyen d'apprendre à se connaître et de voir la richesse des collaborateurs.” A l’heure où le télétravail se généralise, où quelque part, le numérique nous éloigne en essayant de nous connecter, souder autour d’une pratique sportive apparaît comme la solution idéale. Dépassement de soi, sentiment d’appartenance et esprit d’équipe : qui n’a pas envie de voir ces valeurs se développer dans son entreprise ?

De façon plus large, cette action a renforcé l’adhésion des participants au principe de société inclusive. L’idée fondamentale de JKO Sports, c’est d’éveiller les consciences autour du handicap à travers une pratique sportive. Tous se sont sensibilisés davantage encore à cette problématique et sont devenus de francs supporters de Mathieu Thomas : ils veulent d’ailleurs l’accompagner aux Jeux Paralympiques de 2021 !



Plus modestement, l’envie de reproduire des projets similaires a été largement plébiscitée. Tous les participants souhaitent remettre le couvert. Des idées ont émergé, comme celle de faire des cours collectifs en visio, de se retrouver autour de la course à pied ou du vélo, d’organiser une action sur une journée entière… Plus des deux tiers d’entre eux ont parlé du défi à d’autres collaborateurs qui ne participaient pas. Sans parler de ceux qui se sont réjouis du projet auprès de leur entourage. L’attachement à l’entreprise et l’image de celle-ci sortent renforcés.

Les situations difficiles permettent aussi de constater qu’on peut se serrer les coudes. Qu’on est capable d’aller plus loin que ce qu’on croyait. En imaginant ce défi sportif, on a réalisé qu’on créait un format qui pouvait se dupliquer durablement afin de fédérer des collaborateurs à distance. Et faire preuve d’audace, c’est d’ailleurs inscrit dans l’ADN de JKO Sports : les athlètes que nous accompagnons ont tous des histoires vibrantes et courageuses à partager. Et vous, comment la société numérique vous inspire-t-elle pour rapprocher vos équipes ?




Danaë pour JKO Sports


90 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout